Un projet porté par les adhérents

DSC_8017recadre
Une réunion de présentation a été organisée à la salle communale de Vauclaix le 19 octobre 2014. L’ensemble des adhérents présents ont débattu des grandes lignes du pré-projet présenté. Les grands principes de fonctionnement et de cadrage du projet ont été arrêtés et un groupe  d’environ 30 adhérents s’est constitué pour avancer plus concrètement vers la réalisation des projets.

Après plusieurs séances de travail en sous groupes et en plénière, d’études et de prise en compte de différentes contraintes, des priorités ont été dégagées et le projet se résume aujourd’hui ainsi :

• Le siège d’Adret Morvan
• Un centre de ressources sur la forêt (documentation, exposition, relais de la filière bois locale respectueuse de la forêt, etc.)
• Un marché de producteurs qui se tiendrait le samedi après midi
• Un relais bio qui devrait se transformer progressivement en boutique
• Un lieu de diffusion culturelle, comprenant notamment un café-restaurant, une salle de projection, de spectacle, de conférence, un espace d’exposition d’artistes et artisans ;
• Une conserverie
Les autres propositions (ressourcerie notamment) n’ont pas été abandonnées et peuvent être portées par les adhérents qui le souhaitent. De plus, l’organisation retenue laisse la place à des projets ou activités nouvelles qu’un groupe d’adhérents souhaiterait mettre en place (pourvu qu’il respecte la charte du lieu).

 

Le cadre du projet

Un travail de groupe

Le groupe s’est subdivisé en sous groupes pour procéder à des études plus précises (moyens financiers, besoins des producteurs, moyens matériels, diverses contraintes administratives etc.) et proposer des pistes en adéquation avec les données recueillies.

Un local à disposition immédiate

Fin 2014, la propriétaire propose de louer le lieu pour un prix symbolique en attendant que nous rassemblions la somme nécessaire à l’achat. Le groupe de travail et le CA d’adret décident de saisir cette proposition. Le projet démarrera donc rapidement mais sans réaliser de travaux importants dans un premier temps.

Un démarrage progressif

La réflexion a conduit le groupe à proposer un démarrage progressif du lieu avec un début essentiellement bénévole et peu coûteux dans un premier temps. Dès que possible il faudra envisager la prise en charge par un ou plusieurs emplois (aidés dans un premier temps) des éléments les plus structurants de l’activité.

Un lieu pour tous, porté par les adhérents

Si l’objectif est de permettre l’embauche de personnels permanents assurant une colonne vertébrale stable au projet, l’action des permanents ne devra pas se substituer à l’initiative des adhérents. L’idée est que ce lieu soit bien un outil pour réfléchir, innover, inventer et monter des actions concrètes grosses ou petites à l’initiative d’un ou plusieurs adhérents, pourvu qu’ils respectent la charte et que le projet soit matériellement réalisable.