Deux soirées, organisées par le Comité Bure Morvan

Vendredi 12 avril (Vaulaix) et samedi 13 avril (Clamecy)

Comment peut-on refuser un projet d’enfouissement de déchets nucléaires et réussir à faire entendre sa voix quand on n’a pas le titre d’«experte» ?

Ce n’est pas avec des chiffres et des hypothèses scientifiques qu’on parle ici du nucléaire. Mais avec les sentiments, la colère face à la logique nucléaire. La conférence gesticulée permet cette confrontation des savoirs et émotions.